L’estacade et la plage des Dames

A la fin du XIXème siècle, une riche clientèle arrive de Paris, Nantes à Pornic par le train. Les premiers loisirs balnéaires apparaissent et l’île de Noirmoutier est une destination privilégiée. Cependant plutôt que d’aller passer par le passage du Gois qui augmente significativement le trajet, une liaison maritime se met en place vers 1889. L’arrivée se fait alors par cet embarcadère qui dépose les touristes directement au bois de la Chaize à deux pas de la plage des dames et ses cabanes en bois blanc. Ce petit paysage est tout bonnement impossible à approcher en été sans avoir les pieds du voisin dans la figure 😉 . Aussi je vous conseille d’y revenir lorsque la saison estivale se termine et laisse place à l’été indien et une foule qui a fondu au soleil. Vous trouverez alors des lumières plus étonnantes, chatoyantes quelque soit le temps.

Continue Reading...
décembre 2nd, 2017

L’amphithéâtre de Saintes

Sur l’axe « Via Agrippa », route commerciale qui permettait de rejoindre Lyon à l’Atlantique, les Romains ont conquis le territoire et ont érigé une ville : Mediolanum dénommée Saintes de nos jour (Charente Maritime). Nous sommes au 1er siècle avant Jésus Christ, c’est alors le règne de l’Empereur Auguste, connu aussi sous le nom d’Octavien. Mediolanum devient la première capitale de la province romaine d’Aquitaine. Le développement de cette ville est tel que d’imposants monuments y voient le jour. C’est le cas de l’amphithéâtre ou arènes de Saintes. Les dimensions sont assez imposantes (un peu plus de 120 mètres), il peut contenir plusieurs milliers de personnes. L’arène est une ellipse de 66 x 39 mètres. A l’époque on aimait la douceur 😉 comme spectacle : mises à mort d’animaux et / ou combats de gladiateurs ! A une des extrémités se trouvait la porte des vivants (porte Sanavivaria) par laquelle sortaient les vainqueurs et de l’autre la porte des morts (porte Libitinensis), Libitinensis étant la déesse des funérailles. A partir du IIIème siècle, la

Continue Reading...
novembre 8th, 2017

Saintes : la crypte Saint Eutrope

La crypte Saint-Eutrope de Saintes (appelée aussi église basse) est une des plus belles de France mais aussi la plus vaste. Son style roman remonte au XIe siècle et serait de type clunisien. Juste au-dessous de la cathédrale du même nom, l’entrée se fait par l’extérieur et n’est pas très bien indiquée.  Au cours des siècles, elle fût ensevelie, déterrée puis comblée à nouveau avant d’être désormais classée aux monuments historiques en 1846, ce qui devrait la préserver durant quelques décennies… Sa particularité architecturale était d’avoir deux chœurs superposés desservis par une nef commune avec un accès direct à la cathédrale, malheureusement le tout a été détruit. Au centre, vous pouvez voir le cénotaphe monolithe qui rappelle la mémoire du saint. A découvrir absolument et pas très loin l’amphithéâtre gallo-romain, aussi dénommé arènes de Saintes, est exceptionnellement bien conservé lui aussi. ici NB : un cénotaphe est un monument funéraire qui ne contient pas de corps contrairement au mausolée.

Continue Reading...
novembre 5th, 2017

A la découverte du Canal du Midi

Un ouvrage qui reste en France une construction inédite mais surtout d’une ampleur sans précédent, c’est bien celui du Canal du Midi. Il est considéré comme un ouvrage d’exception au XVIIe siècle. De son rêve d’enfant à la réalisation, Pierre-Paul Riquet, l’inventeur, attendra tout de même 58 ans pour se lancer dans cette aventure, y investissant une partie de sa fortune pour convaincre Colbert et le Roi de l’importance commerciale et militaire du projet. Il faudra la construction de la rigole d’essai en 1666, alimentée par les eaux de la Montagne Noire, pour finir de convaincre les émissaires du roi. Mais plutôt que des mots, voici quelques photos prises  durant mes congés et pour en savoir plus, je vous invite à aller sur le site du canal du midi bien plus riche en explications ici

Continue Reading...
octobre 3rd, 2017
Copyright © 2022 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved