Posts Tagged ‘ Charente ’

Pêcheries de Saint Simeux

Pêche à l’anguille de Saint Simeux

Ce petit village perché sur un coteau domine la Charente. Il se trouve à quelques kilomètres d’Angoulême et offre un beau point de vue sur la vallée. Nous sommes aux portes du cognaçais, région viticole connue pour son cognac et le pineau des Charentes. En soi, le village ne paie pas de mine mais il a une particularité relative à la pêche à l’anguille. En effet, la pêche à l’anguille d’avalaison était une spécialité. Cette pêche s’appelait alors “essac”. Nous pouvons aussi trouver le terme d’anguillard. Il serait d’origine indo-européen et découlerait de esok. Avec l’évolution, il serait devenu esako dans les langues celtiques médiévales pour finir par essac en gaulois. Le terme initial indiquait un poisson capable de remonter la rivière. Ces pêcheries étaient construites sur une digue. Il faut remonter au XIV ème siècle pour trouver des traces et plus particulièrement en l’an 1331 où Geoffroy de Vaux a arrenté les moulins avec essacs. La pêche à l’anguille d’avalaison est désormais interdite. Si pour elles, la vie est

Continue Reading...
août 19th, 2020

Il y a très très très… longtemps !

Ce post présente des témoignages qui datent de très, très,…, très longtemps ! Les photos ne sont pas terribles et ne sont pas là pour démontrer une quelconque qualité de mes talents photographiques 🙂 , loin s’en faut !Elles témoignent seulement d’un passé riche de la Charente mais qui date quelque peu. Dolmens de la Perotte Ces dolmens sont des espaces funéraires. Ils sont estimés entre -5000 et -2000 ans avant JC. Une des photos présente la pierre de couverture comparée à la taille du 4×4 (un peu loin, certes) mais ça donne une idée assez précise des dimensions. A titre d’info, elle ne pèse que 118 tonnes à quelques grammes près 😉 . L’autre dolmen mieux conservé, sur les deux autres photos, est surmonté d’une pierre de couverture qui ne pèse que 42 tonnes environ. Donc de jolis grains de sable… non de calcaire ! Sur ce site, sur environ 500 m et quasi linéairement, il y a deux autres édifices de ce type. Le dernier étant un tumulus

Continue Reading...
décembre 29th, 2019

La Mercerie ou le rêve fou de deux frères

Dimanche 6 mai, nous avons découvert La Mercerie. Non ce n’est pas un magasin d’articles destinés à la couture mais un château qui se trouve au fin fond de la Charente à quelques kilomètres de Villebois-Lavalette. Les premières traces notariales apparaissent en 1505 si on en croît les archives. Il appartient alors à la famille Rousseau (aucun lien de parenté avec le Douanier ou Jean-Jacques). Ce n’est que vers 1810 qu’un premier édifice est réellement répertorié sur le cadastre napoléonien. En 1892, un descendant fait détruire l’édifice et construit un manoir qu’il ne pourra entretenir financièrement. Il est alors vendu en 1924. Les acquéreurs se nomment Raymond et Alphonse Réthoré. Le premier fait des études de journalisme mais se convertit vite à la politique pour devenir député alors qu’Alphonse entame des études de médecine mais s’aperçoit que ce n’est pas fait pour lui; il se voit plus en bâtisseur. Alors commence le rêve fou de ces deux frères qui vont consacrer leur vie à faire de cet édifice un petit

Continue Reading...
mai 13th, 2018

Eglise St Pierre de Rougnac, Charente

11 novembre, un week-end à rallonge en Charente ! Deux jours de promenade intensifs dans la nature pour éliminer les toxines et le stress de la vie parisienne ! Le troisième, le temps est maussade, et nous en profitons pour aller visiter une petite église à quelques kilomètres de notre lieu de villégiature. C’est donc à Rougnac dans le sud-est de la Charente que nous découvrons ce village et surtout cette petite église romane et rustique à souhait.  Elle possède une crypte, la plus grande du département. Celle-ci a la particularité d’être gothique. L’église reconstruite sur des ruines du VIIIe siècle, date du XIIème. En y pénétrant ce qui frappe en premier est le sol réalisé de petites pierres blanches toutes polies et scellées possédant de ci de là des motifs (coeur, losange and so). L’église dénommée St Pierre est simple. Son aspect extérieur est massif mais l’intérêt se porte sur un autel en bois sculpté et la crypte. Cette dernière servait de sépulture pour une famille de notables de la région.

Continue Reading...
novembre 20th, 2016
Copyright © 2021 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved