lacs bleus de Guizengeard

Le sud Charente et ses lacs bleus de Guizengeard

Tout au sud de la Charente à quelques kilomètres de Barbezieux, à Touvérac plus précisément, il existe un espace protégé qui mérite le détour. Même s’il est souhaitable qu’il ne soit pas trop divulgué pour des questions de protection, il faut reconnaître que c’est paradisiaque. Ce sont les lacs bleus de Guizengeard.

Je suis né en Charente à Angoulême pour être précis, il y a déjà un paquet de décennies. 🙁 Pourtant je m’aperçois que je découvre encore des endroits qui m’étaient inconnus jusqu’à présent. Comme quoi il n’y a pas forcément besoin d’aller aux antipodes ! C’est là à quelques kilomètres de vos souvenirs d’enfance. Je découvre ce lieu en suivant une blogueuse, Madame Oreille, qui me fait découvrir cet endroit lors de son séjour dans la région.

Nous passons quelques jours chez papa maman en cette fin août 2021. Notre lieu de villégiature est à Montbron à environ 80 km de notre destination. Durant une de ces journées, nous partons avec le pique-nique que nous dégustons installés comme des rois avec fauteuils de jardin, glacière, j’en passe et des meilleurs. Il manquait juste la nappe, les coupes de champagne et le breuvage qui va avec. 🙂

Une fois rassasié, nous stationnons près du site. Nous partons à l’aventure avec les jumelles et l’appareil photos évidemment. Après quelques centaines de mètres nous tombons sur le premier lac. Effectivement, il est d’un bleu qui vire plutôt sur le turquoise. Nous sommes bien au lieu dit des lacs bleus de Guizengeard, on ne peut pas se tromper. Il faut compter une bonne heure pour faire le tour et vous en prenez plein les mirettes.

Si nous remontons quelques années en arrière, la nature avait tous ses droits. Mais elle contenait un ingrédient que l’homme a exploité entre 1975 et 2013. C’est le Kaolin. Il servait dans la fabrication de la porcelaine par exemple mais pas que. Une fois l’exploitation de ces carrières terminée, la nature a repris ses droits et la pluie a rempli ces réservoirs. Mais attention de part la nature des sols, la vie est impossible dans ces eaux. Il n’existe donc ni poisson, ni algue ou autres végétaux aquatiques. Il n’est donc pas possible de s’y baigner du fait de l’acidité de l’eau.

Victime de leurs succès, ces lacs sont entourés désormais par une barrière qui dénature un peu et qui empêche de s’approcher trop près des lacs mais je comprends. Il faut protéger le lieu des indélicats… 🙁 Si vous passez dans la région, allez-y, c’est top mais en respectant l’endroit.

Liens : 50 nuances de bleus pour en savoir plus
Aubeterre pas très loin est un autre lieu à découvrir dans le sud Charente.

3 Comments

  1. Marion B. dit :

    Bonjour, pas besoin d’aller au bout du monde pour se dépayser, c’est superbe.
    Sur les hauteurs de Bordeaux, à Lormont, j’avais eu l’immense surprise de découvrir un site, moins grandiose, mais y ressemblant un peu :
    https://ducoteduteich.com/2015/09/23/sainte-catherine-cest-aussi-un-ermitage/
    Bonne journée

  2. vanadze17 dit :

    Magnifique cet endroit ! J’y suis allée l’an passé et j’avais posté un article ici également.
    Cette année, avec la pandémie, l’endroit a été envahi et les autorités ont dû prendre des mesures pour canaliser les nombreux visiteurs qui ne respectaient pas les consignes !

    • patrick L. dit :

      Effectivement c’est malheureux. Du reste pendant que nous faisions le tour, des individus ont franchi les barrières pour se rapprocher du bord. grrrrr

Leave a Reply

Copyright © 2021 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved
%d blogueurs aiment cette page :