Posts Tagged ‘ noir et blanc ’

The girl with hat.

Ce post diffère radicalement des précédents. Donc pas de post qui permette de découvrir une région ou une ville mais une séance avec une jeune modèle. Elle se prénomme Manon et s’est prêtée au jeu d’un shooting en pleine nature.Le choix du B&W pour donner un côté intemporel et mettre en valeur le sujet, les expressions, le regard malin, tendre, espiègle… Une série où le chapeau apporte le lien sur les différents regards. Merci par avance pour vos remarques, conseils et commentaires.

Continue Reading...
août 18th, 2019

Industriel…

Une sortie récente nous a fait découvrir trois sites industriels. Ils nous ont permis d’avoir une approche aussi bien architecturale que technologique. J’ai réalisé quelques photos que j’ai toutes traitées en noir et blanc. Je trouvais que le traitement s’adaptait mieux au contexte et donnait un cadre assez stricte. Ces sites datent pour la plupart de la dernière guerre et la qualité de la construction est encore de bonne facture. J’aimerais avoir votre point de vue sur ces images, vos critiques me seront utiles. Cependant, je tairais les lieux pour des raisons de sécurité. Merci pour vos retours.

Continue Reading...
juin 8th, 2018

Avant goût de printemps avec la fête des plantes

Samedi 7 avril, en Essonne au château de St-Jean de Beauregard, les plantes donnent le “la” du printemps. Le soleil est aussi de la partie, ce qui ne dérange rien. Et tout ça avec une température digne d’un mois de mai. C’est la valse des plantes et des arbustes qu’il faut planter si on veut un jardin à la hauteur de ses rêves. Ceci dit, ce n’est pas gratuit non plus, les herboristes et autres pépiniéristes en profitent un petit peu. Pour ma part, si je n’ai rien acheté, j’ai ramené quelques photos qui m’ont semblé intéressantes.

Continue Reading...
avril 10th, 2018

Noirmoutier en île et ses marais salants

L’or blanc est ici essentiel comme la pomme de terre. Quasiment le tiers de l’île est consacré à l’exploitation du sel. Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, l’économie de l’île tourne autour de ce que la nature offre. Ici, rien n’est automatisé, pas même une machine pour le produire. Seule la main de l’homme permet la récolte et le nec plus ultra en est la fleur de sel. Le seul outil utilisé est l’ételle, sorte de râteau équipé d’une planchette à l’extrémité d’une longue perche. Cet outil permet de récupérer le sel qui apparaît dans les œillets (sorte de petit bassin de décantation) afin de créer des petits tas appelés mulons. Ces espaces sont à voir avec leurs petites maisons en bois la plupart du temps noir ébène. Des chemins de randonnées serpentent  à travers ces exploitations vous permettant aussi d’y découvrir une faune et une flore variées. Si vous aimez les bêtes à plumes vous serez servis…

Continue Reading...
octobre 1st, 2017
Copyright © 2021 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved