noirmoutier

Posts Tagged ‘ foto ’

noirmoutier

Noirmoutier en île et ses marais salants

L’or blanc est ici essentiel comme la pomme de terre. Noirmoutier et ses marais vous offrent un joli panorama sur aménagements pour récupérer le sel après évaporation. Quasiment le tiers de l’île de Noirmoutier est consacré à l’exploitation du sel. Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, l’économie de l’île tourne autour de ce que la nature offre. Ici, rien n’est automatisé, pas même une machine pour le produire. Seule la main de l’homme permet la récolte et le nec plus ultra en est la fleur de sel. Le seul outil utilisé est l’ételle, sorte de râteau équipé d’une planchette à l’extrémité d’une longue perche. Cet outil permet de récupérer le sel qui apparaît dans les œillets (sorte de petit bassin de décantation) afin de créer des petits tas appelés mulons. Ces espaces sont à voir avec leurs petites maisons en bois la plupart du temps noir ébène. Des chemins de randonnées serpentent  à travers ces exploitations vous permettant aussi d’y découvrir une faune et une flore variées. Si vous

Continue Reading...
octobre 1st, 2017

Aux alentours de Cordes-sur-Ciel, des bastides à découvrir

Aux alentours de Cordes-sur-Ciel, nous avons profité de notre séjour en Occitanie pour aller découvrir Puycelsi, Castelnau-de-Montmiral, Bruniquel et Penne. Cordes reste néanmoins une bastide à part. Mais avant tout, qu’est-ce qu’une bastide ? Ce terme désigne environ 500 villages, appelés « Villes Neuves ». Elles furent fondés entre 1222 et 1373 suite à la croisade Albigeoise. Ces petits villages répondaient ainsi à un pouvoir politique et économique en respectant un plan local d’urbanisation. « Ces Villes Neuves sont bâties tout d’un coup, en une seule fois, sous l’empire d’une seule volonté. » C’est la définition généralement admise. L’historien Félix de Verneilh au XIXe définit précisément ce qu’est une bastide. Ellessont en général perchées sur des collines appelées aussi Puech dans certaines régions. Dans la plupart des cas, l’architecture s’organise autour d’une place centrale entourée de maisons, souvent à colombages, et, pour certaines, d’arcades ce qui donne une touche architecturale agréable et une fraîcheur salvatrice qui est un must en été surtout dans la région. 😉 Concernant Bruniquel, il faut savoir qu’elle a permis le tournage

Continue Reading...
septembre 3rd, 2017

Auvers-sur-Oise ou 70 jours qui changent la vie d’un petit village !

Plusieurs hôtes de renom sont passés ou ont vécu en ce lieu maintenant très connu du monde entier. Mais je crois que si un de ces personnages ne s’y était pas posé les 70 derniers jours de sa vie, la notoriété du village ne serait probablement pas au rendez-vous. Je pense que vous devinez… Vous avez trouvé ? Je parle d’Auvers-sur-Oise. Vincent Van Gogh Le 20 mai 1890, un jeune néerlandais nommé Vincent Van Gogh y débarque et dans sa douce folie, il y réalisera 70 tableaux tous plus célèbres les uns que les autres avant de se tirer une balle dans la tête et trépasser deux jours plus tard le 29 juillet 1890. Vincent naît le 30 mars 1853 au Pays Bas dans la petite ville de Groot-Zunderf (facile à prononcer, non ? 😉 ). Il est issu d’une famille bourgeoise qui œuvre déjà dans le domaine artistique. Il s’essaie au commerce de l’art mais se refuse à le voir comme une marchandise. Vincent découvre alors en 1880 la peinture et

Continue Reading...
mai 27th, 2017
villandry

Villandry et son jardin ou plutôt ses jardins

Après une visite dans un jardin japonais pas très loin de Cholet (ici), nous avons profité de ce court séjour pour faire un détour par Villandry. On ne présente plus le château et surtout ses Jardins à la Française. Un peu d’histoire Avant d’être ce qu’il est, Villandry s’appelait Colombiers et c’était une forteresse médiévale. Nous sommes alors au XIème siècle. En 1532, Jean Breton alors ministre des finances de François 1er, rachète la forteresse. Il en fait ce qu’elle est aujourd’hui mais ce n’est qu’en 1639 qu’il acquiert son nom : Villandry. Plusieurs propriétaires vont se succéder et donner au château des arrangements particuliers. Il faudra attendre la période entre 1908 et 1918 pour que les jardins renouent avec le style renaissances et ses jardins à la française. Je ne peux pas dire que ce ne soit pas joli, beau, mignon (je ne sais même pas quel qualificatif utiliser) mais je ne suis pas fan non plus. Tout est tiré au cordeau, rien ne dépasse, tout est millimétré, en un

Continue Reading...
mai 21st, 2017
Copyright © 2022 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved