minerve

Posts Tagged ‘ #cévennes ’

minerve

Minerve, village perché en plein Languedoc

Un éperon rocheux au cœur du parc régional du haut Languedoc, entre Montagne Noire et Cévennes, supporte un petit village : Minerve. Ce dernier domine les gorges de la Cesse et du Brian. Innocent III en 1208 lance une croisade pour lutter contre les Albigeois. Mais Minerve se trouve sur un piton rocheux du causse ce qui fait qu’il a une protection assez naturelle et donc difficile à atteindre. Simon de Montfort, terrible personnage, prend cette cité réputée inexpugnable en 1210. Son système d’attaque avec ses catapultes et autres trucs pas catho, détruisent le puits et bloquant le ravitaillement, la cité cède. La lutte dure sept semaines. En son sein la cité abrite des Cathares qui périront tous sur le bûcher. Aujourd’hui, Minerve est plus paisible et ses habitants semblent nettement moins persécutés 😉 . Les pierres blanches des maisons et ses ruelles médiévales vous replongent quelques instants dans un Moyen Age moins douloureux. L’histoire maintenant oubliée, il reste seulement une plaque commémorative rappelant le massacre des Bons Hommes en

Continue Reading...
janvier 7th, 2018
soupçon d'exotisme

Un soupçon d’exotisme dans les Cévennes

Au XIXème, 1856 pour être exact, Eugène Mazel crée la bambouseraie des Cévennes. Un soupçon d’exotisme de 12 hectares tout de même où poussent plusieurs espèces de bambous ainsi que des essences d’arbres rares. Ce jeune botaniste, élevé par son oncle, riche armateur, hérite d’une fortune qui lui permet d’assouvir sa passion. Il creuse des canaux et effectue ses premières plantations. Il essaie d’acclimater des espèces en provenance du Japon, d’Amérique du Nord ou encore des régions himalayennes. A sa mort, c’est Gaston Nègre qui rachète le domaine et continue ainsi son œuvre. En déambulant dans les allées, j’ai le souvenir particulier d’un arbre au petit nom Ginkgo Biloba. Cet arbre est originaire de Chine; Il peut vivre jusqu’à 2000 ans, qui a la particularité de résister à des catastrophes comme le feu. Pour anecdote, un de ses congénères a survécu à la bombe Hiroshima, chapeau bas l’artiste ! Un peu plus loin, une reconstitution d’habitats traditionnels en bambou permet d’imaginer la vie dans ces campagnes reculées au cœur de la jungle

Continue Reading...
décembre 9th, 2017
Copyright © 2022 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved