Site Overlay

Le Château de Breteuil

Aborder le Château de Breteuil est assez délicat. Je pourrais le voir par l’angle architectural d’un côté en y ajoutant les jardins et dépendances qui l’entourent. Mais ce serait réducteur car il faut aussi le voir sous l’angle historique. Mais avant, il faut savoir que le château, perdu dans le fin fond des Yvelines, se trouve dans un écrin de verdure. Il date du XVIIème.

Un peu d’histoire :

Charles Le Tonnelier de Breteuil héritier de Renouard obtient le domaine en 1712. Depuis il est transmis de génération en génération. Mais c’est sous Louis Auguste Le Tonnelier de Breteuil, ambassadeur puis ministre sous Louis XVI, que le nom de Breteuil est connu. Il fît arrêter le cardinal de Rohan pour l’affaire du collier de la reine Marie Antoinette. Dans le salon de la reine (ci-dessous), la signature de l’ordre d’arrestation du cardinal de Rohan (août 1785).

Emilie :

Mais ce serait oublier Gabrielle Emilie de Breteuil connue aussi sous le nom de Marquise du Châtelet. Elle est peut-être le personnage le plus important de la famille Breteuil. Il la cite comme la “lumière de la famille”. Il serait dommage de ne pas l’évoquer car elle fût la première femme de science qui traduisit “Principia Mathematica” de Newton et contribua à la diffusion en France de l’oeuvre de Leibniz. C’est Voltaire, son ami durant 15 ans, qui la poussa à traduire Newton. Il la considéra même bien supérieur à lui dans le domaine des sciences mathématiques et physiques. Son traité fait toujours référence encore aujourd’hui.

Henry de Breteuil, le futur Edouard VII et Gambetta

Nous pouvons aussi citer Henry de Breteuil (même s’il n’apparaît pas dans la photo ci-dessous). Alors député, il reçut Léon Gambetta et le futur Edouard VII d’Angleterre. Cette rencontre de mars 1881 contribua à poser les bases de la future “Entente cordiale” qui sera signée en 1904.

Au fil de la visite du château :

En déambulant, quelques photos prises de-ci de-là…

Parcs et jardins

Nous sommes le 19 mai. Pour moi c’est le deuxième jour en véritable “déconfinement”. La veille, j’étais allé faire une grande promenade dans la nature. Ce jour était très attendu car après deux mois à vivre en ermite, ma seule envie était d’aller dans les bois. J’en profite pour redécouvrir le château de Breteuil, son jardin, l’orangerie et son parc. Un délice pour les yeux mais aussi pour les odeurs. Les fleurs, l’humus et les senteurs des sous-bois sont un vrai régal olfactif.

Pour en savoir plus sur le château : ICI ou

Emilie de Breteuil ou Marquise de Chatelet

Haut de page

5 thoughts on “Le Château de Breteuil

  1. Magnifique château et très bon reportage. Le jardin semble à la hauteur lui aussi ! Il est vrai que retrouver les odeurs de la nature, fleurs et sous-bois était important pour nous… 🌞😎

  2. Bonjour Patrick
    très belle présentation de cette visite (post confinage je suppose)
    Des sujets pareils il n’est guère aisé de tout présenter tout en faisant un sérieux tri parmi les images à montrer tant le sujet est vaste
    ps : as tu fait une visite privée ? Je ne vois personne sur tes photographies

    1. Bonjour Yoshimiparis,
      Effectivement, cette visite s’est faite une semaine après le “déconfinement”. Ce jour là un super soleil et en passant par hasard devant le château, j’ai vu qu’il était ouvert. Donc la visite s’est imposée. Il y avait quelques autres personnes et toutes masquées.
      J’ai condensé dans un post et je ne dis pas que je n’y reviendrai pas ultérieurement.
      Non, ce n’est pas une visite privée. Nous étions une petite dizaine mais nous étions libre de déambuler. Conséquence de quoi, je m’attardais dans les salles et laissais passer les gens. Je me suis donc retrouver souvent un peu seul dans les sales d’ou ces photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Copyright © 2020 . All Rights Reserved. | Intuitive by Catch Themes
%d blogueurs aiment cette page :