entrée principale de l'Abbaye de Royaumont
entrée principale de l'Abbaye de Royaumont

Abbaye de Royaumont

En cet été 2022 et après quelques journées caniculaires, nous nous accordons une escapade culturelle. L’objectif est de se changer les idées avant de partir en vacances. La température est clémente et notre choix porte sur l’Abbaye de Royaumont que nous allons redécouvrir. Vous ne trouverez donc rien sur mon blog d’un article passé y faisant référence. Notre première visite remonte à une vingtaine d’années et à cette époque les blogs m’étaient totalement inconnus.

L’abbaye de Royaumont se trouve dans le département du Val d’Oise sur la commune de Baillon. Niché dans un écrin de verdure, le site est assez calme malgré le passage des avions. Ceci étant, ça reste raisonnable. Nous en profitons pour flâner et utilisons les transats mis à disposition pour laisser tomber la pression. Nous en profitons pour prendre le temps de regarder l’architecture. De plus il y a assez peu de visiteurs ce qui est d’autant plus agréable !

Petit retour dans le passé

Louis VIII père de Louis IX régna assez peu de temps. Mais au seuil de sa vie, il demande à son fils de faire ériger une abbaye. Et ceci en l’honneur de la vierge Marie !
Le jeune Louis IX est alors âgé de 12 ans. Avec sa mère Blanche de Castille, ils font construire l’abbaye entre 1228 et 1235. C’est donc chose faite ! La construction de cette ensemble monumental est très rapide pour l’époque.
L’abbaye sera affiliée à l’ordre de Cîteaux bien que l’origine de ce choix ne soit pas forcément très clair tout comme celui du lieu. Pour ce dernier, il semblerait que tout laisse à penser que la proximité avec le château d’Asnières-sur-Oise ait eu une influence sur le jeune roi.
Etant une abbaye royale, celle-ci a une attention particulière de Louis IX qui lui octroie une rente annuelle. Il vient y séjourner régulièrement et assiste assidument aux offices. Dans ce qui est rapporté, il semblerait que le roi resta simple au point d’aider dans les tâches journalières. Comme par exemple donner à manger aux moines ou encore leur laver les pieds comme les règles bénédictines l’imposaient.

Je ne vais pas reprendre tout l’historique et moments importants de l’abbaye. La guerre de Cent Ans a, quant à elle, un impact important sous la domination anglaise. La notoriété de l’abbaye décroît et il faudra attendre la première moitié du XVIe siècle pour qu’elle retrouve un certain aura sous l’impulsion de Guillaume III Sallé de Bruyères. Mais ce sera la Révolution qui achèvera l’existence même du site. L’Assemblée nationale supprime les ordres religieux et le 23 mars 1791, la mise en vente est annoncée.

Un riche marquis rachète l’abbaye qui est alors vendue par lots. Ce marquis ayant été un temps le banquier de jeu de la reine Marie-Antoinette, rien que ça. Ensuite elle sera transformée en usine textile. Au début du XXe siècle, elle sera rachetée par Jules Goüin, riche industriel mais ce sera son petit fils Henri qui en fera un centre culturel.

Aujourd’hui…

L’abbaye est un lieu tranquille et très culturelle. Des concerts de musique classique y sont régulièrement organisés. La visite de l’abbaye peut se faire libre ou accompagnée. La promenade dans le grand parc permet d’apprécier ce qui reste des édifices sous différents angles. Si la grosse partie de l’église a été détruite à la Révolution, le cloître, le réfectoire, la cuisine et la salle des convers sont bien conservés. Le cloître est vraiment à découvrir. Vous pouvez aussi apercevoir des anciennes latrines mais pas forcément mis en valeur. Ok pas très glamour mais bon, c’est la vie 😉 .

Auvers-sur-Oise
Site officiel de l’Abbaye

3 Comments

  1. Encore une belle découverte et le volet historique est très apprécié. Alors que dans le Sud ou je réside, la canicule nous étouffe, un peu de fraicheur dans le jardin ombragé de l’abbaye ne nous fait pas de mal.

  2. vanadze17 dit :

    Jolie parenthèse rafraîchissante ! Cette abbaye semble magnifique. Et le cadre environnant non négligeable.

Leave a Reply

Copyright © 2022 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved
%d blogueurs aiment cette page :