Site Overlay

De l’ombre à la lumière : Barbizon

Ce petit village de bûcherons est quasiment inconnu dans la première moitié du XIXe.
A quelques kilomètres de Fontainebleau, le village se situe à l’orée de la forêt du même nom. Pourtant, à partir de 1850, son destin va évoluer avec l’arrivée de peintres en mal de nature. Sans entrer dans un détail que je vous laisse découvrir sur le net, des noms, et pas des moindre, vont y venir. Quelques grands noms de l’impressionnisme : Jean-François Millet, Théodore Rousseau, Jean Batiste Camille Corot ou encore Charles-François Daubigny y séjournent plus ou moins longtemps. Ils créent l’école de Barbizon qui sera officialisée en 1890. La renommée est telle qu’un petit train y arrivera vers la fin du XIXe.

Un peu plus tard, la relève est assurée avec Claude Monet, Alfred Sysley ou encore Auguste Renoir ; rien que ça !

Il faut dire que le village est tranquille. Établi à l’orée de la forêt, il est facile de partir chevalet, boîte de peintures, siège pliant et toiles sous le bras pour aller croquer les arbres et paysages qui s’offrent à vous… Reste ensuite, le travail, l’imagination et le génie qui feront le plus de ces œuvres.

Il n’y a pas que la peinture qui en fait la renommée. Robert Louis Stevenson viendra à l’hôtel Bas-Bréau. Barbizon est avant tout un repère d’artistes et ça se ressent.

4 thoughts on “De l’ombre à la lumière : Barbizon

  1. Ces petits villages au charme indéniable, où l’on aimerait retrouver la tranquillité de l’époque…peut-être en dehors des vacances scolaires… jolies maisons d’époque

Laisser un commentaire

Copyright © 2019 . All Rights Reserved. | Intuitive by Catch Themes
%d blogueurs aiment cette page :