cimetière
cimetière

Ce n’est pas le cimetière des éléphants

Nous avons été construits par l’homme pour les aider à développer leurs activités commerciales. Nous leur avons rendu de fiers services pour finalement finir dans ce cimetière à bateaux.

Notre travail consistait à les accompagner dans leurs quêtes d’une pêche fructueuse, de les transporter d’un continent à un autre ou d’île en île. Nous leur avons livré denrées alimentaires, pétrole, gaz ou encore produits manufacturés pour qu’ils aient une vie plus riche ou plus douce. Nous les avons aidé à voyager mais aussi à les sauver de situations difficiles lorsque la mer était déchaînée.

Pourtant leurs considérations à notre égard est bien faible puisque nous sommes désormais abandonnés en ce lieu glauque. Nos vieilles carcasses, telles que celles des baleines échouées sur une plage, gisent désormais dans ce cimetière où la vase nous fait disparaître petit à petit. Nous ne sommes pas loin d’eux afin de leur rappeler des souvenirs d’un passé pas si lointain. Nenni, ils nous ont oubliés ! Probablement que d’anciens pêcheurs ou matelots vieillissants reviennent sur la jetée d’en face et nous regardent avec une certaine nostalgie et leurs souvenirs qui refont surfaces…

Après une promenade dans le centre-ville, la balade vers le vieux port s’impose. Ensuite, il faut poursuivre sa promenade en longeant la jetée Jacobsen où vous pourrez nous découvrir sur la droite. Les visiteurs qui nous regardent maintenant sont des vacanciers intrigués qui peuvent ainsi découvrir notre histoire. Des photographes se disent qu’il y a matière à sortir une photo qui sorte de l’ordinaire; une photo un peu différente de leurs sujets de prédilection. Nos vieux os bien souvent délabrés sont finalement photogéniques !

De l’autre côté de la jetée, la réserve du Müllembourg vous permettra d’apercevoir oiseaux et marais. Un havre de paix pour la faune et la flore. Cet espace naturel va probablement vous faire oublier rapidement ce passé et la désolation de ce qui reste de nous… Sniffff !

plages des dames
Noirmoutier village

6 Comments

  1. Cette série, j’ai voulu la faire cet été sur la côte de granit rose, mais faute de temps je n’ai pu la conduire à son terme. Abandonner un fidèle serviteur comme cela n’honore pas ceux qui en sont responsables. Pollution visuelle, pollution maritime, certains pêcheurs ne méritent pas leurs embarcations.

  2. By Marie dit :

    La bretonne que je suis ne peut qu’aimer. Les épaves m’émeuvent et j’aime aussi les photographier

  3. Patrick dit :

    Un bel article avec ces photos d’épaves et un beau texte de présentation.

Leave a Reply

Copyright © 2022 . copyright patrick L. Photography, All rights reserved
%d blogueurs aiment cette page :